Mieux connaître pour mieux protéger

PROGRAMME D'ETUDE DU BINTURONG //

BEARCAT STUDY PROGRAM

2017 – 2022
Ile de Palawan, Philippines
Taux d'avancement... 40%
L’objectif général du projet est d’améliorer les connaissances sur l’écologie du binturong ainsi que sur le réel statut de sa population au travers d’études scientifiques alliant piégeage photographique et radio-pistage. Ces information sont capitales afin de pouvoir créer un programme de conservation adapté.

# FAIT

  • Mise en place de partenariats avec des organisations locales gouvernementales, universitaires et associatives.
  • Obtention des autorisations gouvernementales pour la recherche.
  • Création d’une méthode de piégeage photographique en hauteur (5 à 20 mètres de haut dans la cime des arbres) permettant de multiplier par deux le taux de détection du binturong.
  • Publication d’un article scientifique, dans la revue Our Palawan.
  • Participation à trois congrès nationaux et internationaux pour la diffusion des informations.
  • Implication d’étudiants philippins et français dans la mise en place des différents protocoles.

# EN COURS

  • Cartographie de la présence du binturong sur l’île de Palawan via la multiplication des sites d’étude.
  • Etude de l’écologie du binturong sur Palawan par piégeage photographique

# A VENIR

  • Mise en place d’un suivi par radio-pistage de deux binturongs et obtention de nouvelles données comportementales sur le binturong

  • Étude du régime alimentaire du binturong

  • Étude de l’utilisation de la forêt par le binturong

  •  

Le challenge : un animal difficile à étudier

Le binturong, en plus d’être peu connu du grand public, a été très peu étudié par les scientifiques. La majorité des données disponibles sur son comportement, sa reproduction ou son régime alimentaire proviennent d’études en captivité et seulement trois études ont été réalisées en milieu naturel, ne permettant d’avoir une idée que vague de la taille de son territoire, de son régime alimentaire ou encore des interactions entre individus. La principale réticence des scientifiques à étudier cet animal réside dans le fait que le binturong est particulièrement difficile à observer de par son comportement naturel. En effet, vivant entre 10 et 20 mètres de hauteur et étant majoritairement actif la nuit, les méthodes d’étude classiques ne permettent souvent pas de collecter des informations précises et fiables. Mais, entraînée par sa passion, il en faut plus pour arrêter l’équipe d’ABConservation !

Buts : mieux comprendre pour mieux protéger

Depuis 2017, le but du Bearcat Study Program est d’améliorer les connaissances sur des aspects précis de l’écologie du binturong, ainsi que d’estimer le nombre individus restants sur l’île de Palawan. Ces connaissances sont cruciales pour l’établissement d’un programme de conservation parfaitement adapté aux besoins de l’espèce, car comment faire pour protéger quelque chose qu’on ne connaît pas ?

Les études mises en place s’axent donc autour de trois thèmes :

  • La distribution et la densité des populations de binturong à Palawan
  • Le comportement alimentaire et social du binturong à Palawan
  • Les interactions entre le binturong et les forêts de Palawan
Lieu de recherche – forêt de El Nido, île de Palawan, Philippines. Crédit D. Van Rooyen

Notre action : des études ciblées

0
Nombre de photographies obtenues entre 2017 et 2019
0
Notre taux de détection dans la forêt de Langogan
0
Meilleur taux actuellement disponible dans la littérature scientifique
0
Taux de détection médian obtenu dans les différentes études publiées​

La mise en place d’une nouvelle méthode

Les deux premières années de travail ont été consacrées à la mise en place d’un protocole de piégeage photographique dans les arbres, entre 5 et 20 mètres de hauteur. Le dur travail de notre équipe a permis d’augmenter considérablement les chances d’observation du binturong par piégeage photographique.

Tree climbing- forêt de Langogan, île de Palawan, Philippines. Crédit M. Vergniol

Photographie de Binturong obtenue par piègeage photographique – forêt de Langogan, île de Palawan, Philippines

Etude des préférences écologiques

Depuis février 2020, des pièges photographiques sont installés tour à tour dans différentes aires protégées afin de mettre en évidence les préférences du binturong en terme d’environnement et de type de forêt. Les données sont en cours d’acquisition. Elles nous permettront d’évaluer les caractéristiques communes aux aires dans lesquelles le binturong est le plus fréquemment observé. Nous pourrons ainsi catégoriser les différents habitats de Palawan en fonction de leur adéquation avec les besoins du binturong et les caractéristiques dégagées pourront permettre de réhabiliter des milieux initialement hostiles à cette espèce.

Comprendre les liens entre le binturong et la forêt

Via les données issues du piégeage photographique, mais aussi grâce au suivi d’individus sauvages à l’aide de colliers émetteurs équipés d’un GPS, nous avons commencé à collecter de nombreuses données sur le comportement du binturong et l’utilisation de son territoire. Ces informations sont de nature très variée puisqu’il s’agit aussi bien d’identifier les espèces d’arbres utilisées comme refuge, pour l’alimentation ou pour donner naissance, que de déterminer l’espace vital nécessaire pour un binturong.

Tous les résultats de nos études font l’objet de publications scientifiques dont la plupart sont libres d’accès. Pour plus d’information, rendez-vous dans la partie scientifique (en cours de création).

Les acteurs sur le terrain : une équipe internationale et multidisciplinaire

L’équipe scientifique aux Philippines compte un total de cinq employés philippins – notre coordinateur de projet de recherche (en cours de recrutement), Adok, Marlon, Papa, et Ray, nos guides en forêt – et est dirigée par une française, la co-présidente et responsable scientifique de l’association, Agathe Debruille. Nous encadrons également une étudiante philippine pour son master, Alexes Mae Diaz, et de nombreux bénévoles nous viennent régulièrement en aide. Nous tenons particulièrement à remercier Jacqueline Baut, Arvee Salazar et Dennis Van Rooyen pour leur soutien et leur engagement dans notre programme.

Le projet tire également sa puissance de ses différents partenariats et des personnes qui les animent: Atty Carlo B. Gomez et Myla S. Adriano (City-ENRO), Dr Muriel Tuquero (Palawan State University), Melinda et Chris Walsh (Sabuya Coffee Trading) ainsi que l’équipe complète de Katala Foundation.



Equipe Philippine, île de Palawan, Philippines. Crédit K. Sagun

ABConservation

Bureau France
57 rue Cuvier MNHN CP31
75005 Paris
Bureau Philippines
79 Abanico Road, Barangay San Pedro, Puerto Princesa city
5300 Palawan
 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Votre mail servira uniquement à vous envoyer la newsletter ABConservation.
Il ne sera jamais communiqué à un tiers, et un lien de désabonnement sera présent dans chacun de nos mails.

Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et de vos droits, c’est ici.