ABConservation et le piégeage photographique

Par Aymeric Dufresnoy – Mis à jour le 30/03/2022

Nombre d’études de piégeage photographique publiées dans des revues révisées par des pairs entre 1950 et 2009. Source : Royal Geographical Society (avec IBG)

Le nombre de publications scientifiques relatives au piégeage photographique a augmenté exponentiellement ces dernières années. Pendant la deuxième moitié du 20ème siècle, il y eu une centaine d’études de piégeage photographique publiées (Cutler et Swann, 1999) alors qu’en 2010, Diment et son équipe ont recensé près de 780 publications sur cette méthode proposées et validées par des pairs (Fig 1).

ABConservation a créé en 2017 son programme d’étude du binturong [...]

Depuis 2010, la puissance des caméras et les diverses technologies se sont largement développées. Cette technique permet d’observer le comportement des animaux sans entrer en contact avec eux, réduisant ainsi certains biais classiques des études comportementales sur le terrain : les biais de stress dû à l’observateur.

Binturong de Palawan, décembre 2017 (crédit : ABConservation)

ABConservation a créé en 2017 son programme d’étude du binturong, basé à Palawan, pour étudier et connaître cet animal dans son habitat naturel. Vous pouvez aller voir ce qui a déjà été réalisé sur notre site (ICI). L’un des objectifs pour 2022 et pour les années à venir est de créer une carte de répartition du binturong sur Palawan : ainsi, il sera possible d’identifier dans quelles zones les mesures de protection seront à prendre le plus rapidement possible. Nous voulons aussi impliquer les autorités locales pour qu’à l’avenir cette initiative, interne à ABConservation, devienne un programme national de conservation du binturong.

Adok et Pauline – Installation des caméras dans les arbres – île de Palawan – 2017 (crédit : ABConservation)

[...]l’amélioration des techniques de piégeage photographique arboricole.

Avant de commencer notre étude, pour atteindre ces objectifs, nous voulons réaliser une étude préliminaire sur l’amélioration des techniques de piégeage photographique arboricole. Nous visons ainsi à définir l’écologie du paysage dans lequel nous travaillons. Ensuite, nous créerons un modèle d’occupation pour estimer l’aire de répartition du binturong sur l’île.

 Installation des caméras dans les arbres – île de Palawan – 2017 (crédit : ABConservation)

Dans le futur, nous espérons aussi en apprendre davantage sur son régime alimentaire, sa reproduction, sur les interactions qu’il entretient avec les autres animaux, et son importance dans la germination et la dispersion des graines (voir le phénomène d’endozoochorie).

DERNIERS ARTICLES

ABConservation

Bureau France
57 rue Cuvier MNHN CP31
75005 Paris
Bureau Philippines
79 Abanico Road, Barangay San Pedro, Puerto Princesa city
5300 Palawan
 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Votre mail servira uniquement à vous envoyer la newsletter ABConservation.
Il ne sera jamais communiqué à un tiers, et un lien de désabonnement sera présent dans chacun de nos mails.

Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et de vos droits, c’est ici.