LE BINTURONG

Il est appelé chat-ours en France, mais ce n’est ni un chat, ni un ours, c’est un binturong ! Il fait partie de la famille des Viverridés, tout comme la civette ou la genette d’Europe.

Nom scientifique

Arctictis binturong

Répartition / Habitat

Asie du Sud-Est dans les grandes forêts peu dégradées par l’homme

Population
Inconnue à ce jour
Taille (du museau à la queue)

De 120 cm à 180 cm

Poids

De 9 kg à 24 kg

Régime alimentaire

Omnivore. 80% de fruits. Petits animaux. 

Statut

Vulnérable (UICN 2016)

Description

Crédit E. Maizeray
Un binturong adulte mesure entre 60 et 90 cm.
Il peut peser entre 9 et 24 kg.

La couleur de son poil varie du gris foncé au gris clair et peut être teintée de brun. Ses oreilles sont rondes, bordées de blanc et se finissent en houpette de poils comme le lynx. Ses yeux sont de couleur marron chocolat. Il a des griffes semi-rétractiles qui lui permettent de grimper dans les arbres et de se déplacer avec aisance sur les branches. Pour garder son équilibre, il peut aussi s’aider de sa queue, qui est préhensile. Cela signifie qu’il peut prendre des choses avec et il s’en sert pour s’accrocher aux branches pour éviter de tomber. Un binturong adulte mesure entre 60 et 90cm auxquels s’ajoute une queue pouvant atteindre 90 cm8. Son poids peut varier de 9 à 24 kg6.

Il a une odeur de pop-corn produite par ses glandes anales.

Il a la particularité de sentir le pop corn. Cela est dû à un composé contenu dans son urine qui lui permettrait de communiquer avec les autres individus de son espèce en donnant des informations tel que son sexe et son statut reproducteur3.
Il est arboricole, ce qui veut dire qu’il passe la majorité de sa vie dans les arbres, mais il a également été observé au sol, peut-être pour pouvoir se déplacer entre les arbres9&12. C’est un animal a priori nocturne2, mais des études ont rapporté des cas d’activité durant le jour12.

Crédit E. Maizeray

Répartition géographique

Le binturong vit en Asie du Sud-Est dans les grandes forêts peu dégradées par l'homme.

Le binturong est un mammifère qui vit dans les forêts primaires et secondaires d’Asie du Sud-Est.

Il peut être observé au Bangladesh, au Bhoutan, au Cambodge, en Chine, en Inde, au Vietnam, au Laos, en Thaïlande, en Indonésie (sur l’île de Java, Kalimantan, Bornéo, et Sumatra), en Malaisie (sur l’île de Sarawak, Sabah (Bornéo) et la péninsule Malaisienne), au Myanmar, au Népal et aux Philippines (uniquement sur l’île de Palawan)11.

Alimentation

Crédit E. Maizeray
Son régime alimentaire est composé de 80% de fruits.

Même s’il fait partie de l’ordre des Carnivores à cause de sa dentition, son régime alimentaire n’est pas carnivore, mais omnivore. Il peut se nourrit de rongeurs et d’oiseaux, mais la majorité de son régime alimentaire est constitué de fruits. Il affectionne tout particulièrement les figues des arbres du genre Ficus7&10. En quelque sorte, c’est l’un des carnivores les plus frugivores10.

Lorsqu’il mange un fruit, il le gobe en entier avec les graines ou les noyaux. Les graines et noyaux digérés germent plus vite1 et sont dispersés dans toute la forêt selon les déplacements du binturong. Il a ainsi un rôle important dans la régénération de la forêt.

Figues – Image par Drago Gazdik de Pixabay

Prédation

Malgré sa dentition et ses griffes, il se pourrait que le binturong soit prédaté par le tigre (Panthera tigris) et le dhole (Cuon alpinus) en Thaïlande12. Dans la Péninsule Malaisienne, un cas de prédation sur un binturong par une panthère nébuleuse (Neofelis nebulosa) a été rapporté4.

Tigre – Image par Edo Emmerig de Pixabay

Dhole – Image par A. Petry

Panthère nébuleuse – Image par skeeze de Pixabay

Conservation

Il est majoritairement menacé par la déforestation et le commerce illégal d’espèces sauvages pour être vendu en tant qu’animal de compagnie ou pour la revente de sa fourrure et de sa viande11.  C’est pourquoi il est classé en tant que Vulnérable sur la Red List de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature)11.

Déforestation – Image par Edo Emmerig de Pixabay

Binturong pris au piège – Langogan, île de Palawan, Philippines. Crédit P. Kayser

Plusieurs parcs zoologiques dans le monde participent à la conservation du binturong dans le cadre de programmes d’élevage comme c’est le cas en Europe avec le programme d’élevage européen des espèces en danger (aussi appelé EEP) créé par l’EAZA (European Association of Zoos and Aquaria). Nous mettons à votre disposition une carte des institutions zoologiques partenaires d’ABConservation qui participent à ce type de programme.

Vous êtes tombé amoureux(se) du binturong et souhaitez nous aider ? Faites un don !

Ces dons sont une aide précieuse pour la réalisation de nos différents programmes en France et à l’étranger. Pour plus d’informations sur nos projets, visitez notre page projet.
 

Crédit E. Maizeray

Bibliographie

1 Colon C.P, Campos-Arceiz A., 2013, The impact of gut passage by binturongs (Arctictis binturong) on seed germination, The Raffles Bulletin of Zoology, 61, 417-421

2 Grassman Jr. L.I., Tewes M.E., Silvy N.J., 2005, Ranging, habitat use and activity patterns of binturong Arctictis binturong and Yellow-throated marten Martes flavigula in north-central Thailand, Wildlife Biology, 11, 49-57, https://doi.org/10.2981/0909-6396(2005)11[49:RHUAAP]2.0.CO;2

3 Green L.K., Wallen T.W., Moresco A., Goodwin T.E., Drea C.M., 2016, Reproductive endocrive atterns and volatile urinary compounds of Arctictis biturong: discovering why bearcats smell like popcorn, The Science of Nature, https://doi.org/10.1007/s00114-016-1361-4

4 Lam W.Y, Hedges L., Clements G.R, 2014, First record of a clouded leopard predating on a binturong, Catnews, 60, 33

5 Lambert J.E., Fellner V., McKenney E., Hartstone-Rose A., 2014, Binturong (Arctictis binturong) and Kinkajou (Potos flavus) digestive strategy:  Implication for interpreting Frugivory in Carnivora and Primates, PLuS ONE, https://doi.org/10.1371/journal.pone.0105415

6 Moresco A., and Larsen R.S., 2003, Medetomidine-ketamine-butorphanol anesthetic combinations in binturongs (Arctictis binturong),  Journal Zoo Wildlife Medicine Off. Publ. Am. Assoc. Zoo Vet. 34, 346–351.

7Nakabayashi M., Ahmad A.H., Kohshima S., 2014, Fruit selection of a binturong (Arctictis binturong) by focal animal sampling in Sabah, Malaysian Borneo, Mammalia, https://doi.org/10.1515/mammalia-2015-0009

8 Pocock R.I.,1933,  The rarer Genera of Oriental Viverridæ, Proc. Zool. Soc. Lond. 103, 1016–1031

9 Semiadi G. et al, 2016, Predicted distribution of the binturong Arctictis binturong (Mammalia: Carnivora: Viverridae) on Borneo, The Raffles Bulletin of Zoology, 33, 96-102

10 Shanahan, M., 2000. Ficus Seed Dispersal Guilds: Ecology, Evolution and Conservation Implications. Unpublished PhD thesis, University of Leeds, UK. 210 pp.Shanahan, M., S. So, S. G. Compton & R. Corlett, 2001. Fig-eating by vertebrate frugivores: A global review. Biological Reviews of the Cambridge Philosophical Society, 76: 529–572.

11 Willcox D.H.A., Chutipong W., Gray T.N.E., Cheyne S., Semiadi G., Rahman H., Coudrat C.N.Z., Jennings A., Ghimirey Y., Ross J., Fredriksson G. & Tilker A. 2016. Arctictis binturong. The IUCN Red List of Threatened Species 2016: e.T41690A45217088. http://dx.doi.org/10.2305/IUCN.UK.2016-1.RLTS.T41690A45217088.en. Downloaded on 25 November 2019.

12 Zaw T., Htun S., Po S.H.T, Maung M., Lynam A.J, Latt K.T, Duckworth J.W, 2008, Status and distribution of small carnivores in Myanmar, Small Carnivore Conservation, 38, 2-28

ABConservation

Bureau France
57 rue Cuvier MNHN CP31
75005 Paris
Bureau Philippines
79 Abanico Road, Barangay San Pedro, Puerto Princesa city
5300 Palawan
 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Votre mail servira uniquement à vous envoyer la newsletter ABConservation.
Il ne sera jamais communiqué à un tiers, et un lien de désabonnement sera présent dans chacun de nos mails.

Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et de vos droits, c’est ici.